Les regards d’arrosage

Comme chaque jardin est unique, chaque système d’arrosage automatique est également unique. Il existe donc plusieurs types de regards d’arrosage adaptés au nombre de secteurs que vous avez.

Ainsi vous trouverez des regards ronds et rectangulaires ou pourrez encore mettre en place ce que l’on appelle une niche d’arrosage.

Les regards ronds

Les regards ronds sont de petite taille (6 pouces ou 10 pouces) et ne peuvent abriter qu’une seule électrovanne.

Ils vous seront utiles si, et seulement si, vous ne souhaitez créer qu’un seul secteur d’arrosage, un goutte-à-goutte pour une haie ou un massif, par exemple.

Au-delà vous serrez amené à mettre en place un à plusieurs regards rectangulaires en fonction, bien sûr, du nombre de secteurs final de votre installation.

 

Les regards rectangulaires

Il en existe plusieurs tailles, à l’instar des regards ronds, pouvant accueillir plusieurs électrovannes.

Ainsi, dans l’ordre croissant et suivant leur dénomination, vous pourrez voir des regards rectangulaires de 12 poucesdes regards rectangulaires JumboSuper Jumbo ou encore Maxi Jumbo.

Habituellement, les regards Super Jumbo et Maxi Jumbo, étant plutôt imposants, sont utilisés pour de très grandes surfaces (terrains de sport, etc.)

Dans le cadre d’un jardin, je vous conseillerai d’opter pour un regard de 12 pouces ou encore un regard Jumbo qui, si vous me passez l’expression, feront moins tâche dans votre jardin.

Les niches

Si votre jardin est particulièrement grand et fait que votre système d’arrosage automatique est alors particulièrement complexe, vous pouvez toujours vous passer de regards et vous orienter vers des niches d’arrosage.

Les niches d’arrosage sont des abris maçonnés et peuvent également contenir des tableaux électriques pour l’éclairage de votre jardin. Vous ne serez donc plus, à ce moment-là, limités, dans le nombre d’électrovannes dont votre système aura besoin, que par la taille de la niche et la méthode d’assemblage que vous emploierez.

Notez que vous pouvez aussi bien vous servir de votre garage par exemple en guise de niche. L’inconvénient serait, néanmoins, de devoir percer le mur afin d’y faire passer vos tubes ; solution qui me paraît relativement contraignante puisque vous serez alors obligés de vous mettre à la maçonnerie pour ensuite ré-étanchéifier votre mur…

En outre, après avoir dessiné votre plan d’arrosage et procédé aux calculsqui lui sont propres, marquez, sur votre plan, l’emplacement de votre ou vos regards. Ils doivent être relativement discrets et rester tout de même accessibles au cas où vous auriez besoin d’intervenir dedans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *